Je me lance dans la domotique

Me voilà à tourner autour du sujet depuis longtemps (j’ai acheté mes ampoules Philips Hue en 2015 et ma station météo Netatmo en 2014), je me lance enfin dans la domotique. Étant donné l’ampleur de la tâche, je vais essayé en parallèle d’alimenter ce blog au fur et à mesure de l’avancée du projet. Je n’ai pas vocation à en faire des tutoriels mais plutôt un manuel de mon installation.

Mais qui je suis ?

Christopher (vous l’avez le pher.cloud ?!), 34 ans, vivant dans la Drôme accompagné de ma compagne Meghanne et des mes deux fils. Je suis un passionné d’informatique et de tech. J’ai toujours aimé démonter, monter, bidouiller et surtout comprendre ce que j’avais entre les mains. L’achat de notre maison en 2018 sera le terrain de jeux de toute mon installation domotique / informatique.

Par où commencer ?

J’ai commencé par faire le point sur ce que j’ai comme matériel et ce à quoi je voudrais arriver. Aujourd’hui, on a tous des objets connectés qui peuvent être associés à une installation domotique. Je suis aussi du genre a faire avec ce que j’ai. Une page sur mon matériel a été faite pour référencer mes équipements et ainsi pouvoir être au clair sur mon installation.

Simple, simple et efficace.

Définition de mes besoins

Voici quelques objectifs à atteindre avec mon installation domotique :

  • Éclairage
    – Rendre pilotable l’intégralité des points lumineux de la maison. Je ne souhaite pas forcement avoir 100% de mon éclairage « dimmable » avec les couleurs de mon choix, mais de pouvoir interagir sur l’ensemble des luminaires intérieurs et extérieurs.
    – Rendre intelligent certaines lumières pour s’adapter à des situations et gagner en confort (limiter automatiquement la luminosité des couloirs et des WC la nuit, par exemple).
    – Simuler de la présence en cas d’absence.
    – Réaliser un éclairage ou une extinction des lumières suivant notre présence.
  • Chauffage
    – Gérer le chauffage le plus finement possible en fonction des plannings et informations remontées grâce à la domotique (détection d’absence prolongée, par exemple).
    – Détecter les gaspillages de chauffage (fenêtre ouverte trop longtemps, par exemple).
  • Énergie
    – Mesurer les consommations énergétiques afin d’identifier de potentiels fuite d’eau ou coupure de courant.
    – Gérer les cycles de chauffe de mon ballon d’eau chaude.
    – Couper le courant de certains périphérique à des moments clefs.
  • Automatiser
    – La gestion de notre robot aspirateur (si personne à la maison : passer l’aspirateur).
    – La gestion d’un futur arrosage automatique (arroser uniquement si nécessaire avec les données de la station météo et l’humidité mesurée du sol).

Je n’ai pas forcement prévu de sécuriser notre maison par la domotique. Je ne suis pas adepte de la vidéo surveillance et j’ai de gros doutes sur l’efficacité des alarmes. De plus, la tâche est grande pour définir et configurer une telle installation avec des contraintes de ce type :
– Aucune action à effectuer pour activer ou désactiver l’alarme (gestion de présence 100% fiable).
– Fiabiliser les différents capteur afin d’éviter les faux positifs ou encore les inhibitions.
Je regarderai ce point là dans un second temps.

Tous ces objectifs devront être atteins avec le moins d’interaction « homme/machine » possible. Le but ultime est véritablement de ne plus avoir à penser à l’installation, et aussi d’être complémentaire à l’installation domestique classique.

Pour atteindre ces objectifs, je dispose déjà d’un serveur sous unRAID sur lequel je vais pouvoir faire tourner Jeedom dans une machine virtuelle.

Pour l’ensemble de mes périphériques domotiques, je vais privilégier tant que faire se peut le protocole Zigbee. Ils sont économiques et le réseau maillé fait que je trouve ce protocole préférable aux autres.

Y’a plus qu’à …